Monitoring indépendant des achats publics

Actualités

Une fuite de gaz mortelle dans l’entreprise LG Polymers révèle des défaillances en matière de santé et de sécurité au travail

Le 7 mai 2020, du gaz styrène toxique s’est échappé de l’usine chimique de LG Polymers, qui fait partie de l’entreprise sud-coréenne LG Chem, près de Visakhapatnam, dans l’État méridional de l’Andhra Pradesh, en Inde. La fuite de gaz a tué 12 personnes et rendu malade plus de 1 000 personnes, elle a été largement couverte dans les médias en Inde et dans le monde, rappelant la tragédie industrielle qui avait eu lieu à Bhopal il y a 36 ans. Electronics Watch et Cividep, notre partenaire de monitoring en Inde, soutiennent les appels de la communauté locale et d’autres acteurs pour l’indemnisation  complète des victimes, et pour une enquête approfondie par les autorités compétentes afin de découvrir et d’annoncer publiquement les causes de cette tragédie.

Lire la suite

Indemnisation sans recours: pourquoi 30 ouvrier.e.s migrant.e.s remboursé.e.s sont toujours exploité.e.s.

Notre publication récente «Lorsque la conformité n'est pas suffisante – pourquoi les victimes de travail forcé devraient être des partenaires pour la conception de la remédiation» montre pourquoi il est essentiel que les ouvrier.e.s participent  au processus de remédiation. Elle soulève une question fondamentale sur les limites des codes de conduite responsable des entreprises: lorsque les entreprises s'engagent à résoudre les violations des droits humains dans leurs chaînes d'approvisionnement conformément à leurs codes de conduite, mais que les ouvrier.e.s  subissent encore de graves préjudices, la diligence raisonnable  en matière des droits humains oblige-t-elle les entreprises à en faire davantage? Ecoutez aussi la déclaration enregistrée d'une ancienne ouvrière de Possehl.

Lire la suite

Mission

La mission d'Electronics Watch est d'aider les pouvoirs adjudicateurs à travailler ensemble, et de concert avec les partenaires du monitoring de la société civile des régions de production afin de protéger les droits des ouvrier.e.s dans leurs chaînes d’approvisionnement électronique.