Véhicules à faibles émissions

En avril 2022, Electronics Watch a lancé le programme concernant les véhicules à faibles émissions. L’objectif est de diffuser le modèle d’impact Electronics Watch au secteur automobile.

Pourquoi ?

De nombreux acheteurs publics ont déjà constaté l’impact que leur collaboration avec Electronics Watch peut avoir sur les conditions de travail dans leurs chaînes d’approvisionnement de TIC. Ils ont exprimé leur demande d’étendre cette collaboration à d’autres secteurs.

Atteindre le « net zéro » est une priorité absolue pour les acheteurs publics, et ces efforts comprennent le remplacement des véhicules à combustibles fossiles par des véhicules à faibles émissions fonctionnant avec des batteries renouvelables. Les chaînes d’approvisionnement de ceux-ci recouvrent celles des TIC (semi-conducteurs et minéraux), tout comme celle de notre expertise et de notre modèle d’impact.

Une transition juste est nécessaire. Le besoin urgent d’atténuer la crise climatique en passant d’une économie basée sur le carbone à une économie basée sur l’énergie propre ne peut fonctionner que si les ouvrier.e.s et les communautés ont droit à la parole. Les acheteurs publics comprennent qu’ils peuvent soutenir cela en surveillant de manière indépendante leurs chaînes d’approvisionnement et en facilitant la remédiation grâce à l’engagement de l’industrie.

Quand ?

Ce programme sera initialement mis en œuvre pour une période de trois ans, d’avril 2022 à mars 2025.

Qui ?

Affiliés d’Electronics Watch participant au programme :

  • Advanced Procurement for Universities and Colleges (APUC), Royaume-Uni
  • Mairie de Barcelone, Espagne
  • Agence flamande pour l’exploitation des installations, Belgique
  • Mairies d’Oslo, Norvège
  • Transport for London, Royaume-Uni

Autres participants du secteur public :

  • Institut Fédéral pour le Développement Durable (IFDD), Belgique
  • Mairie de Hambourg, Allemagne

Partenaires de monitoring :

  • Centro de Investigation y Servicio Popular (CISEP), Bolivie
  • Economic Rights Institute (ERI), Chine
  • INKRISPENA, Indonésie
  • Pacific Asia Resource Center (PARC), Philippines
  • Serve the People Association (SPA), Taiwan
  • Southern Africa Resource Watch (SARW), RDC
  • Tenaganita, Malaysie

Comment ?

  • Les droits des ouvrier.e.s  dans les chaînes d'approvisionnement automobiles axé sur les minéraux, l'électronique et les batteries sont protégés grâce au monitoring ayant pour moteur les ouvrier.e.s. Les sites initiaux de monitoring sont les mines d'étain en Bolivie, les mines de cobalt en RD Congo, ainsi que les mines de nickel en Indonésie et aux Philippines. En Bolivie, le monitoring de l'exploitation du lithium est en cours de préparation. Le monitoring ayant pour moteur les ouvrier.e.s des usines de semi-conducteurs aura lieu à Taïwan, en Malaisie et en Chine. La planification du monitoring de la fabrication des batteries commencera plus tard en 2023.
  • Développement et soutien de la capacité des acheteurs publics par le biais d’outils, de conseils et de réseautage.
  • Engagement de l’industrie sur des cas d’usine et d’exploitation minière et sur les problèmes systémiques afin de faciliter la remédiation.
  • Engagement de la société civile par le biais de la coopération avec les syndicats et les organisations de la société civile.

Si votre organisation souhaite rejoindre ce programme, veuillez contacter Rocío Paniagua.